La Spezia

Bienvenue à La Spezia, ville portuaire célèbre pour sa baie abritée et le charme de ses ruelles historiques.
Connue également comme la « porte des Cinque Terre », elle constitue un point de départ idéal pour explorer les nombreux villages fascinants que compte notre territoire.

Bienvenue à La Spezia, ville portuaire célèbre pour sa baie abritée et le charme de ses ruelles historiques.
Connue également comme la « porte des Cinque Terre », elle constitue un point de départ idéal pour explorer les nombreux villages fascinants que compte notre territoire.

Perle dans le golfe des poètes

Depuis ses débuts, la ville a conservé un fort caractère touristique et a souvent été un lieu de villégiature pour la famille royale de Savoie.

Le Golfo dei Poeti, cette bande de terre enchanteresse parsemée de villages pittoresques sur la côte de La Spezia, a été appelé « l’amphithéâtre des eaux ». On ne sait pas laquelle des deux définitions est la plus appropriée, mais toutes deux contribuent à suggérer l’enchantement qui émane d’un paysage aussi clair qu’un tableau, perdu dans une symphonie de bleus qui n’a pas d’égal.

Le profond bras de mer qui s’étend de Portovenere à Lerici a fasciné les grandes figures littéraires qui ont vécu au tournant des XIXe et XXe siècles, qui y ont trouvé l’inspiration pour leurs écrits, et il est aujourd’hui la destination d’un pèlerinage continu de touristes qui se pressent pour admirer les lieux aimés des poètes. Plages de sable, petits ports pittoresques, forteresses surplombant la mer : le paysage se déploie devant les yeux comme un coffre aux trésors inestimables.

Les écrivains et les peintres qui ont visité le Golfe des Poètes.

Le long de la côte, ils sont passés par:

Pétrarque,
Lord Byron,
Percy Bysshe Shelley et sa femme Mary,
Henry James,
D.H. Lawrence,
George Sand,
Virginia Woolf.
– Le prix Nobel Eugenio Montale est né dans ces mêmes lieux, « barricadés entre les falaises et la mer », auxquels il a dédié quelques-unes des plus belles pages de sa poésie. C’est à la ville de Portovenere, située à l’extrémité occidentale du golfe des Poètes, que Montale a dédié quelques-uns de ses plus beaux vers : Là, le triton craint/ les vagues qui clapotent/ les seuils d’un temple chrétien/ et chaque heure qui s’approche/ est ancienne.
– À son tour, le peintre anglais William Turner a immortalisé l’endroit dans un tableau qui capture sa lumière enchanteresse et son charme : Les paysages de Turner, avec leurs précieuses vues du golfe, ont illustré le Pictoresque Tour of Italy de James Hakewill.
– Il semble que la forme particulière du croissant du golfe ait inspiré à Botticelli un fragment du célèbre tableau La naissance de Vénus.
– De nombreuses histoires se mêlent à ce bras de mer bleu et semblent y être enfermées pour toujours, chuchotées comme un secret gardé au fond d’un coquillage. Certaines plus que d’autres, comme les histoires existentielles de Lord Byron et Percy Bysshe Shelley.

Notes sur l’arsenal militaire.

C’est vers la seconde moitié du XIXe siècle que La Spezia changea sa physionomie de petite ville fortifiée, en prenant le rang de capitale militaire maritime, avec des transformations sociales et économiques qui allaient faire passer la ville d’un petit hameau d’environ 11 000 habitants à sa taille actuelle de chef-lieu de province.
Avec la construction de l’Arsenal, la ville a complètement d’aspect. En même temps que l’Arsenal, un système de fortifications est construit sur les hauteurs du Golfe et dans les environs, et d’importantes industries liées à l’armée sont créées. L’Arsenal fut le théâtre de progrès techniques dans le domaine de la navigation et des communications : c’est ici, en effet, que le premier sous-marin italien, le Delfino, fut conçu et construit dans les années 1890 par l’ingénieur naval général Giacinto Pullino, puis radicalement modifié en sous-marin en 1904 sur un projet du commandant Cesare Laurenti ; des avions et des hydravions y furent également construits. C’est également ici que Guglielmo Marconi a mené plusieurs de ses expériences sur les ondes radio.

Les musées à visiter dans la ville.

– Musée technique naval de La Spezia ;
– Musée civique Amedeo Lia ;
– Château de Saint-Georges ;
– Musée du Sceau ;
– Centre d’art moderne et contemporain ;

– Musée ethnographique Giovanni Podenzana ;
– Musée diocésain de La Spezia ;
– Musée national des transports ;
– Bibliothèque municipale Pietro Mario Beghi ;
– Fondation Carispezia.

Situation privilégiée

Le 54 Rosselli Rooms est situé en plein centre (au début de la zone piétonne et dans le centre historique de la ville), donc avec de nombreux restaurants, trattorie, osterie, bars à vins, pâtisseries, cinémas, théâtre civique. À 10 minutes à pied de la gare centrale de La Spezia et du ferry public pour Lerici, Portovenere, l’île de Palmaria et les villages des Cinque Terre.

Les Cinque Terre (Riomaggiore, Manarola, Vernazza, Corniglia et Monterosso) sont à quelques kilomètres, tout comme PORTOVENERE, la ville médiévale de SARZANA, l’amphithéâtre romain de LUNI, les élégantes plages de Bocca di Magra, Lerici et Tellaro, et la célèbre Carrare, où Michel-Ange a prélevé du marbre blanc pour sculpter ses chefs-d’œuvre. La célèbre ville de Portofino se trouve à moins d’une heure de route.

La Toscane voisine : Pise est à moins d’une heure de route.

1h/1h30 en voiture de Lucques, Florence, Sienne, Portofino, Santa Margherita, Gênes, Carrare, la région du Chianti.
À 2 heures de route de Milan et du triangle d’or du shopping, Monte Napoleone, Brera et Duomo.

Et si vous aimez faire du shopping : Forte dei Marmi, les centres commerciaux de Serravalle et Fidenza, Barberino… sont très proches.

Distance des principaux aéroports : Gênes et Pise (50 minutes en voiture) ; Florence (1 heure et demie).

Vous pensez déjà à vos prochaines vacances ?

Réservez dès maintenant votre séjour à La Spezia !

Pour visiter les Cinque Terre, la Riviera Ligure di Levante, la Lunigiana, la Garfagnana, les carrières de marbre de Carrare, la Versilia et la Toscane (Pise, Lucques et Florence à un peu plus d’une heure de voiture ou de train).